Synopsis organisationnel du concept de Salon facebouquins des grands auteurs de la petite édition

Publié le par Edith le Dico & Al LU-SINON


Téléchargez le document en pdf (avec liens cliquables)



 

État de l’art

1er Salon facebouquins

Autres Salons facebouquins

Situation initiale

  • De plus en plus de personnes écrivent, de moins en moins de gens ne lisent (du papier en tout cas)
  • Les auteurs ont du mal à se rendre visibles, tant dans la forêt dense des rayons de librairies que dans la jungle des lianes Internet
  • Avec le succès du 1er Salon facebouquins et l’attrait né pour ce concept (en parallèle des soubresauts du Salon du Livre de Paris), une réelle envie de neuf s’est créée

Avant

  • En plus du travail de longue haleine des éditeurs qui communiquent sur leurs produits, les auteurs ont ressenti le besoin de présenter eux-mêmes leurs œuvres et leur évolution, sous un angle plus artistique que commercial,

 

  • Beaucoup d’auteurs utilisent les possibilités des Technologies de l’Information et de la Communication pour promouvoir leurs créations, notamment les blogs,

 

  • Un grand nombre d’auteurs a rejoint des réseaux sociaux, tel Facebook, pour développer le partage d’informations et le tissage de liens relationnels, communicationnels et commerciaux.
  • Il existait une vraie demande de passage des profils/pages/groupes/
    NetworkedBlogs virtuels à une réunion de passionnés, auteurs et lecteurs, dans un lieu convivial bien réel, d’où le concept a tout de suite séduit nos partenaires,

 

  • Avec très peu de communication, juste du bouche-à-oreille (ou sa version moderne, le post-à-clics), l’adresse et le concept du groupe ont fait le tour de la Facebookosphère, obligeant pour des questions de logistique à limiter au bout d’une semaine les participants à 26 alors que les demandes étaient bien plus nombreuses,

 

  • Grâce à l’alliance des réseaux du Net avec ceux du réel, Édith le Dico de Poitiers et
    Al LU-SINON de Montpellier ont pu monter en un mois seulement cet évènement sur Paris et créer un buzz qui a fait pas mal de bruit dans le cyberespace (d’autant que nous avons accueilli avec honneur le Prix UNESCO de Poésie 2009, Le Poète Sarrouss, ainsi que le prix Merlin 2009, Édouard Brasey), le tout sans budget.
  • Après une organisation professionnelle chronométrée faite par des amateurs éclairés, la renommée du Salon facebouquins nécessitera une structure dédiée spécialisée dans l’évènementiel,

 

  • Devant l’afflux tant des auteurs que des lecteurs/visiteurs, il faudra une sélection à l’entrée, sur dossier, selon des critères de qualités et d’objectifs professionnels des demandeurs (autoédités ou édités),

 

  • Un tarif intéressant devra être défini, englobant le coût de location d’un endroit dans le ton du Salon (pas de salle toute faite, sans âme), la rémunération de personnels qualifiés pour effectuer le travail d’organisation et de médiatisation en aval comme en amont du Salon, la nécessité de pérennisation du concept.

Pendant

  • Un certain nombre de médias a écrit sur le phénomène Facebook, indiquant que la France est très gourmande de ce genre d’autoroute de l’information et de la communication

 

  • Comme les réseaux virtuels et réels ont fait leur œuvre, le 1er Salon facebouquins des grands auteurs de la petite édition a connu une belle réussite, recevant plus de 200 visiteurs, particuliers comme professionnels,

 

  • Pour montrer tout l’engouement suscité par cette première édition du Salon facebouquins à nos nombreux amis provinciaux qui soutenait la démarche de loin (géographiquement parlant), des articles et photos ont été publiées sur le blog entre deux dédicaces.
  • Capitalisant sur la réussite du premier évènement, il sera moins difficile d’intéresser les médias traditionnels, à plus grande portée communicationnelle, pour suivre notre phénomène de masse, ce qui bénéficiera d’autant plus à la centaine d’auteurs participants,

 

  • Avec un bon délai de préparation, celle-ci étant intensive et globale, nous ferons en sorte de mêler de manière encore plus constructive des auteurs et les différents professionnels impliqués dans le secteur littéraire (éditeurs, revues spécialisées, critiques, etc.),

 

  • Afin que tout le monde en profite, et c’est le cas de le dire, le prochain Salon facebouquins de juin prochain sera filmé dans les moindres détails et diffusés en direct-liv(r)e sur vos écrans d’ordinateur.

Après

  • Le colossal Salon du Livre de Paris a vacillé sur ses pieds d’argile, les coûts d’exposition étant trop élevés et les éditeurs indépendants ayant vu leurs aides à participation s’évanouir
  • Les organisateurs, plus que satisfaits de la tenue et de la fréquentation du 1er Salon facebouquins, ont agréablement relevé une vingtaine d’articles de professionnels (dont un suisse et un canadien) ainsi que bon nombre de mentions par des blogs personnels dans leur revue de « presse »,

 

  • Souhaitant œuvrer à la hauteur de l’enthousiasme soulevé par le 1er Salon facebouquins, les organisateurs ont crée une page dédiée, espace interactif notamment grâce à l’application NetworkedBlogs, ainsi qu’une communauté de « Facebookiens grands auteurs » pour offrir toujours plus de visibilité et donc de lisibilité aux écrivains publiant sur Overblog,

 

  • Nous ne doutons absolument pas que le Salon facebouquins rencontrera à nouveau un vif succès, nous nous y emploierons en tout cas de toutes nos forces !!! À partir de là nous verrons bien jusqu’où nous pourrons aller très loin, surprise …

 

Commenter cet article

laportebleue 06/11/2009 20:15


Travail de pro comme toujours !!!


Edith le Dico & Al LU-SINON 06/11/2009 20:32


MERCI, et encore vous n'avez pas tout vu !!! Plus d'infos tout bientôt