Résumé de l'épopée du 1er Salon facebouquins des grands auteurs de la petite édition

Publié le par Edith le Dico & Al LU-SINON

 

Téléchargez le document en pdf (avec liens cliquables)

 

 


Débriefing post-évènementiel du

1er Salon facebouquins

des grands auteurs de la petite édition


(17 et 18 octobre 2009 au Mélange des Genres)

 


 

Genèse d’une belle histoire féérique :


     Il était une fois de grands auteurs de la petite édition qui pianotaient assis derrière leur écran des « détails » qui étaient de taille pour leurs amis/fans/membres sur Facebook !


     Tant et si bien que la fée Édith le Dico décida de réunir quelques lutins autour d’un groupe de nains du livre dans un monde de géants de l’édition ! Le cercle des écrivains apparus comme par enchantement devint si global que très vite la petite table ronde ne suffit plus à accueillir les quelques initiés du départ ! Les compagnons facebookiens, restreints par la force des choses à 26 Immortels, se mirent alors en quête d’une demeure à la mesure de la démesure que prenait la guilde des grands auteurs de la petite édition, qu’elle trouva au château du Mélange des Genres ! La fée Édith le Dico, désormais épaulée par son fidèle serviteur Al LU-SINON, s’employa à réveiller la belle presse aux boîtes email dormantes sur les interconnexions entre la muse Calliope (« qui a une belle voix » et gère le « bien dire », l’éloquence, grâce à sa couronne d’or, son livre, sa tablette et son stylet) et le Titan du Net Atlas, le porteur qui engendra notamment les Pléiades et soutient les cieux littéraires jusqu’à la fin des temps !


     Alors qu’ils ne se connaissaient ni d’Ève ni d’Adam, Édith le Dico et Al LU-SINON ont utilisé leur expérience professionnelle (elle, moult années comme directrice de création dans le milieu de la communication, lui en tant que marketeux multimédia auprès de sociétés innovantes) et leurs motivations d’écrivains pour improviser en un mois seulement, elle de Poitiers et lui depuis Montpellier, le 1er Salon facebouquins des grands auteurs de la petite édition.

    

     La nymphe Daphné (d’une très grande beauté, notamment de par ses petites fossettes, dont elle se désole), elle laurier-rose (en grec rhododaphné) consacrée aux triomphes, aux poèmes et aux chants, nous fit l’honneur de faire fleurir et fructifier sur Canal+ ce concept original si (in)attendu. Dans cette maison, pleine d’épices, Daphné Bürki (dénicheuse de talent puisqu’elle avait déjà élu le « Dico des gros mots cachés dans les mots » n°1 des livres de toilettes) a soutenu à nouveau dans l’Édition Spéciale les auteurs originaux de créations originales !

     Les Tom Pouce (le petit réussit à vaincre le plus grand par la ruse et l’intelligence) et Jerry (cette souris maligne a toujours des plans infaillibles pour s’amuser à taquiner Tom le chat) de l’évènementiel, simples amateurs éclairés, trouvèrent des alliés de poids (le scribe Scrabbleur Prix UNESCO de Poésie 2009, Le Poète Sarrouss ; le prix Merlin 2009 de l’enchantement, Édouard Brasey ; la tablette culturelle BSC News ; la boule magique MBOA TV ; la médiathèque d’hébergement Overblog ; Obiwi le recueil interactif et contributif qui couvre toutes les passions ; la bibliothèque médiatique ActuaLitté et le héraut des artistes ArtéMédia) pour hurler à la face du loup que les 26 « petits cocons » étaient petits certes, mais costauds et allaient bientôt sortir de leur chrysalide !!! Pour preuve, le 1er Salon facebouquins fut une réussite, tant auprès des conteurs que des spectateurs (« Ils parlent de nous », et « Actualités »).


     Pour que ce premier d’une longue série (une seconde mouture de lectures de haute facture est prévue en juin prochain) ne soit pas un chant du cygne, la dernière œuvre remarquable d’écrivains divers et variés, un grimoire interactif fut mis en place ainsi qu’une communauté de l’anneau des « Facebookiens grands auteurs », en même temps que des « colporteurs » allaient annoncer bien haut la tenue du 1er Salon facebookien à Orléans, le concept essaimant et semant dans toutes les provinces de France et de Navarre les bonnes nouvelles (et essais, romans, poèmes, etc.) !!!

Commenter cet article

Martine Drouart 05/11/2009 10:40



Le conte est merveilleux et contient tous les ingrédients qui définissent ce type de
littérature !


Une opération magique, un évènement miraculeux propre à enchanter le lecteur et comme le veut la tradition, une transmission par le
biais du bouche à oreille qui ne va pas s’arrêter de si tôt et va semer toute une quantité de petits cailloux blancs derrière elle… Peut-être jusqu’à Reims un jour, qui sait ? Merci encore
aux heureux initiateurs et à leur incroyable énergie ! Et à bientôt ;-)



Arielle 04/11/2009 22:23


Edith conte à merveille et compte beaucoup pour nous, petits lutins. Merci à AL aussi, bien évidemment et à tous les acteurs de cette belle réussite.
arielle


alain leclef 04/11/2009 21:28


Merci de cette intelligente initiative... Bien sûr qu'il faut enfoncer le clou...
A vous lire et peut-être lirez-vous bientôt mon roman...
alainleclef 


Elléona 04/11/2009 19:47


Bonjour

On dirait presque un conte mythologique mais ce n'est pas une légende.
C'est vraiment une excellente initiative et bien davantage si l'expérience se poursuit en province...

*** Je cafouille avec mon nouveau blog.


laportebleue 04/11/2009 19:24


Non seulement, l'idée est fabuleuse mais la façon dont ce conte est raconté est féérique....
Que la bonne fée se penche sur chaque petit(es) lutins et lutines écriveur-veuses et que de sa petite baguette magique les dirige vers le bon chemin du salon Facebouquins.
Merci aux Lutins et lutines qui, de par leurs petitesse modestie mais au grand talent, graviront la montagne magique des mots éternels...